C'est mercredi...

3 mai 2017


Et le mercredi c'est webco, dans la joie et l'allégresse :)

http://fullshojocontact.blogspot.fr/

Pendant que Joranne est au Japon...

10 avr. 2017


http://www.joranne.com/
... on peut en profiter pour découvrir son blog :  http://www.joranne.com/


Elle vous y raconte, illustrées de photos et dessins, des tas de petites anecdotes sur le Japon, que ce soit sur des légendes, des histoires vraies ou des objets du quotidien, voire les 3 en même temps !

http://www.joranne.com/2016/05/torii-les-portes-du-japon.html
 cliquez sur l'image

Non seulement c'est très sympa à lire, souvent avec une pointe d'humour, mais en plus bien sûr c'est instructif. Perso, en bonne adepte de Doc Seven, j'adore apprendre plein de trucs, et en bonne littéraire j'adore aussi lire des histoires même si je les connais déjà... alors forcément, je suis son blog depuis un bout de temps sans jamais me lasser. 

En plus de son blog, vous pouvez la suivre sur facebook ou twitter où elle poste des photos complémentaires. En ce moment elle est (encore !) au Japon et fait vivre des aventures palpitantes à sa valise. 

C'est bien simple, depuis que j'ai décidé de dépoussiérer mon twitter et de la suivre au lieu de me contenter de son blog, j'ai facile perdu en productivité mais gagné en bonne humeur !

Allez, je retourne bosser.

Allons voir Rozenn

7 avr. 2017

http://rozenn-blog.tumblr.com/post/52144895250/une-nouvelle-aquareeeeeeeelle-o-celle-ci-nest 
Rozenn 


Bonjour !

Aujourd'hui je vous propose de découvrir le boulot de Rozenn. C'est une super chouette illustratrice, qui gère super bien,


http://rozenn-blog.tumblr.com/post/111264782751/a-watercolor-of-algiz-im-still-drawing-that
 Encore Rozenn

Ses animaux sont tout choupito et tout

Toujours Rozenn

Bref, moi j'aime beaucoup :) Je décore pas mal de mes murs avec ses créa, c'est dire.

Venez donc voir ce qu'elle fait:

https://twitter.com/rozenngrosjean

https://rozenn-illustration.jimdo.com/

http://rozenn-blog.tumblr.com/

https://society6.com/product/snake290483_mug#s6-6650343p30a27v199


https://society6.com/rozenn#_=_

La S.A.I.P.P.M.D.E. en images (part three)

31 mars 2017

Allez, on met tout le reste là parce que c'est pas tout ça mais j'ai une pizza qui m'attend.

Et pour ceux qui n'auraient pas suivi, faut aller d'abord, pis . Enfin moi j'dis ça mais c'est pas un ordre hein, c'est juste que c'est mieux pour vous (perso, j'm'en fous, je les ai lus les autres articles ^^)

On a aussi Estelle qui fait des trucs de oufs et dont on voit l'évolution et tout :

B et D, version 2.0

 B version 4.1


Et pis alors y'a Split-Heart (rencontrée grâce à Elyra d'ailleurs) qui a commandé à Rougemie une commission qu'elle a ensuite colorisée. Juste comme ça, pour faire plaisir, truc de fou :

"Et donc tu vois B, pour tuer un vampire, il faut bien tourner plusieurs fois le pieu dans la plaie.""Mais ça a l'air trop cool D. !"

Et pis j'ai testé le crayonné de Moemai et tout, qui nous a fait plein de facettes de B.

Et puis paf, sans prévenir, pour un anniversaire, y'a Katikut qui m'a fait deux B d'un coup :



Et pis enfin y'a Orpheelin qui s'est lâchée là, on sentait bien qu'il fallait qu'elle bosse sur un autre projet alors tout de suite, ce roman était plus inspirant (on a une façon créative de fonctionner assez proche apparemment. "Je dois illustrer tel truc pour telle date... oh tiens, je vais faire un fan-art de The Witcher plutôt :D")

C, le sourire toujours bright

 D et D'

B, D et les bonnes manières.

Voilà, je crois que j'ai rien oublié. Enfin j'espère. Donc bah c'était une série de posts spécial "curieux" et "on préfère les images au texte". Je trouve vraiment marrant de voir que chacun a sa vision, avec moi au milieu qui n'en a aucune ^^

En tout cas c'est bien agréable toutes ces illus, ça donne un peu de vie à un projet qui normalement n'en a pas trop.

Le mercredi c'est gratuit

29 mars 2017

Hej, c'est mercredi ! Et le mercredi, c'est webcomic !


Alors dans la joie et le clic prompt, allons voir ce qui se passe pour Mégane ici :

http://fullshojocontact.blogspot.fr/

La S.A.I.P.P.M.D.E. en images (part two)

27 mars 2017

Ça  alors, un deuxième article, le lendemain de l'autre, mais c'est fou ! Alors, on parlait donc ici du contexte ancien et récent de la S.A.I.P.P.M.D.E

Je vous disais que y'a des histoires que j'imagine de façon visuelle, et d'autres moins. Mais dans les 2 cas, quand je parle de visuel en fait je parle d'ambiance, de décor, de silhouettes. Je vois à peu près bien les décors, c'est flou mais ça passe, je vois les gestes, tout ça, en revanche les gens, alors là, prffff, c'est du néant. Picturalement parlant, un bonhomme bâton est plus défini que mes persos.

Je suis incapable de me représenter, dans ma tête, un visage imaginaire de manière réelle et réaliste, J'ai aucune idée de la tête qu'ont mes persos, et au départ d'ailleurs, ils s'appellent A, B, C... ils n'ont pas de nom, pas de sexe/genre, et du coup, encore moins une tronche.

Voilà ce... ça c'est très bien.

J'm'en fous en fait ^_^ ! Je trip pas du tout sur les descriptions détaillées des angles du visage de machine dont les yeux sont verts et violet et avec des pointes d'ambre et que son nez est légèrement aquilin et ainsi de suite. En plus, quand je lis et que j'essaye d'imaginer, j'ai toujours un résultat qui n'a rien à voir d'avec l'illustration de couv'. Mais RIEN.

Bref . Du coup, ma technique pour décrire physiquement les gens, c'est la même que pour leur trouver des  noms : je regarde autour de moi, je pioche, et éventuellement je mélange. Oui c'est la traditionnelle technique de la flemme, oui. Et je reste vague, parce que de toute façon ils n'ont toujours pas de tête pour moi.

J'essaye d'être égalitaire, de mettre un peu tout le monde... nan je déconne :D C'est juste qu'une fois que j'ai déjà utilisé un grand chauve comme Polo et un petit roux comme Gégé, faut que je tape dans le grand aux cheveux longs comme Fifi, et le petit chauve comme Roro. Bon, des fois je change la couleur de cheveux ou d'yeux hein, quand même (et pis ça fait plus de personnages comme ça, comme dans les mangas).

Pour ce roman feuilleton j'ai donc fait la pioche habituelle : un peu tout le monde autour de moi + moi, et zou, à la machine !
 Yaaaaaaay

Du coup, c'est la 1ère fois où j'ai une nénette rouquine ET bouclée... il fallait bien que ça arrive. Bon, j'avoue que comme je comptais la cosplayer (j'aime bien ses fringues. J'aime beaucoup ses fringues : tournures, 19e, natural form...) et que je pensais pas que l'histoire sortirait de son cadre de préproduction, c'est un choix voulu. Même si c'est un peu lourd parce que j'aime pas des masses son caractère en revanche, mais bon, passons.

On a donc B, l'héroïne. Pour A, j'ai un mec indéterminé avec des lunettes et sans doute une moustache, sans-doute la cinquantaine ? Pour C, on a un mec vaguement brun, les yeux clair, genre bleu, et genre aventurier euh genre vaguement jeune, pour D on a un mec auburn aux cheveux longs aux yeux genre vert et genre vaguement jeune et vaguement aux traits plus affinés que l'autre. Ché pas.

Et pis j'ai filé ça gaiement à des gens qui dessinent, et qui ont sans doute hésité entre "C'est cool, pour une fois j'ai pas un pavé à la con de trucs dont on s'en fout sur le personnage" et "C'est pas cool, je vois pas du tout ce qu'elle veut". Et les gens ils ont fait B-C-D, même quand j'avais rien demandé, parce que c'est le trio principal. Les gars de plus de 50 ans à moustache, c'était pas leur trip.

C'est assez génial de voir le résultat, chacun a sa vision, y'a des versions qui se ressemblent, d'autres pas du tout. L'illustrateur est tranquille en plus, je risque pas de dire "Ah non non non je l'imaginais pas du tout comme ça ! Refais-le pour la 133e fois mais avec le nez plus court et la mâchoire carrée plus arrondie". Bon, j'vous montre.
Parce que de toute façon, je sais bien que vous allez juste regarder les images et pas lire le reste, plus personne ne lit de blog (à part celui p'têtre de l'odieux connard).

D'abord y'a Raka, qui a fait B et D quand ils étaient potes d'enfance et que y'avait encore du soleil en Angleterre :



Pis y'a Selkys qui gère bien l'ambiance "aventure-tout-ça" (et les lampes pétrole) :
 B et C

C tout seul, la coolitude (j'vous avais dit que y'avait des bout de consensuel)

Pis y'a Evi-san qu'a fait une tite B où on sent que les tournures, c'est le bien :



Et pis ça va pour aujourd'hui là, c'est trop gros ce post, on continuera la prochaine fois.


La S.A.I.P.P.M.D.E. avec des surnaturomètres et du fudge, part one

26 mars 2017

 Oooh mais quelle chance ! Aujourd'hui, je vais vous parler de la S.A.I.P.P.M.D.E. , un roman-feuilleton qu'il est bien, et je vois que tout de suite, vous êtes ravis. Ah lala, ça me fait plaisir de vous faire plaisir comme ça, si, si. Et comme je suis super sympa, je fais ça en 2 parties. Ah, on voit que c'est le printemps.

Lundi dernier, j'avais plein de trucs à faire, avec des dead-lines tout ça. Et donc je me suis dit :
"Oh, bah, et si je faisais rien de tout ça et qu'à la place j'écrivais ? Et puis tant qu'à faire, je vais pousser la logique : je vais pas travailler sur mon recueil en cours, non, ce serait trop utile. Je vais plutôt aller chercher un vieux truc que je pensais pas ressortir." Et assez vite :  "Ah bah merde, on était lundi et on est déjà vendredi, qu'est-ce qui s'est passé ?"


Ce... c'est mon fonctionnement créatif habituel, il est pas gégé mais... bon. Bref.

La dernière fois que je vous ai vaguement parlé de ce projet de roman, c'était en 2014. Il est passé par plusieurs phases. Je vous explique un peu le contexte : j'aime bien les histoires. En entendre, en raconter... Et  j'ai toujours plein d'idées et d'histoires en tête, mais pas forcément des histoires pour romans. Parce que non, c'est pas la même chose avoir une histoire en tête, et avoir un roman en tête. Même souvent ça va pas forcément ensemble.

Y'a des histoires que j'imagine en roman, et d'autres où je me dis que ça  irait pas, trop visuelles tout ça (c'est à dire que je suis pas fan du style "descriptions plates pendant des plombes sans hiérarchie d'infos" ^^).

Si vous voyez pas ce que je veux dire : prenez une scène de film, très visuelle, sans dialogues, que vous trouvez pas chiante.  Et maintenant : dites-vous que ce n'est plus un film mais un roman qui vous raconte exactement la même chose (exactement = écriture purement fonctionnelle, factuelle qui décrit tout). Je sais pas moi : "C'était une grande bibliothèque sombre aux ouvrages innombrables blablabla le grand gardien sacré était en train de ranger ses livres blablabla quand soudain un rayon de lumière éclata et une troupe d'hommes armés blablabla qui faisaient vachement bien des arts martiaux blablabla" bref, y'en a qui aiment mais alors moi, ça, je déteste. En film c'était cool, beau, avec des focus, et ça prenait 4 secondes. En roman j'ai déjà refermé le livre au bout de ces 3-4 paragraphes de vide.

 "Et ensuite il vit des mandala, un vert à gauche, et puis orange, à droite, et puis doré, et puis bleu, et tout ça très très très vite, et puis de nouveau violet, et puis ensuite..."

Bref, la forme, pour moué, c'est très très important. Je préfère une histoire moyenne mais hyper maligne dans son écriture qu'une super histoire gâchée par un style de plomb bétonné.

D'ailleurs, parfois j'ai une idée de scène, visuelle, mais le fait de passer par l'écriture, par la stylistique, de vouloir jouer avec les mots and co... ça modifie complètement la scène. Et c'est pas juste : "oh, en l'écrivant, ça n'a finalement pas pris le tour que je croyais", non, je parle pas de ça, qui m'arrive aussi hein, mais c'est autre chose. Je parle vraiment de la forme choisie, pour raconter, qui fait qu'on va changer ce qu'on raconte. On va changer le fond de l'histoire, de la scène, de ce qui se passe, à cause du style. Genre on avait visuellement un coucher de soleil dans une forêt, plein de nuances de couleurs sympa, et c'est tout, et finalement on a un type qui se mange une toile d'araignée humide (et le coucher de soleil et les couleurs on s'en fout).

Du coup, j'ai des notes avec  beaucoup de synopsis. Certaines sont une suite de passages rédigés, de dialogues, de passages narratifs, ça : ce sont mes notes de roman. D'autres sont purement de la scénarisation avec éventuellement des dialogues, et ça, ce sont plutôt des scénarios de BD, manga, parfois de "films" bref, donc des projets voués à ne jamais voir le jour. Mais je m'en fous puisque je fais ça pour moi donc ces "films-bd-manga" existent pour moi, dans ma tête, quand je lis les notes ^^ (au cas où y'en a qui se demandent pourquoi j'écris des synopsis quand même).
 
Bref. Il y a perpettoune, j'avais visuellement en tête une histoire dans une dystopie victorienne, avec des enquêteurs du paranormal un peu sous-doués mais sympathiques. C'était une suite de petites aventures-enquêtes, avec des évolutions au sein du groupe, et je voyais ça comme une B.D. C'était essentiellement visuel : décors, ambiance de couleurs opposées (pour la ville/la campagne, les quartiers propres de Londres et les quartiers sales...), plans sur les visages, non-dits, décalage entre l'image et ce qu'on va dire dans le texte, BREF je m'étais dit : "en roman, tel quel, ça passera jamais."

Du fait de ce format de départ, et de son univers d'inspiration classique et historique, j'avais des personnages plus conventionnels que d'hab, ce qui m'aidait pas à être motivée.

Plus tard, quand Elyra m'a dit que Damien Loch d'accord mais pfff, ce style là, cette narration cheloue, ces personnages pas choupi, elle aimait pas trop, je me suis dit "eh, mais j'ai une histoire plus 'normale-classique' avec des gens plus choupetto, tiens, et si j'en faisais un roman comme ça, ça serait comme ce qu'elle aime bien." Parce qu'Elyra, elle est trop chouette, elle mérite bien ça.

"Et donc là, la jolie héroïne douce, gentille et mélancolique, elle..."

Du coup ça m'avait motivée à ressortir le projet... et j'ai fait une sorte de compromis entre le consensuel d'un côté, et l'ironie-2nd degré vital. Mais plus j'avançais... plus j'avais envie de YOLOOOOOOO. Donc bon, du coup j'ai re-mis ça de côté parce que ça m'amusait pas assez en l'état.

Puis une copine qui aimait bien l'histoire et les personnages aurait presque été partante pour un faire un format BD-Manga... mais c'était trop de boulot et donc non. Alors zou, j'ai fait quelques nouvelles dans l'univers et puis basta, cette fois-ci, on oublie.

Jusqu'à cette semaine donc où, va comprendre, pof, j'ai repris le machin, ré-écrit, et continué... tranquilou gaiement, après une pause de 2 ans et des brouettes.


Du coup, finalement, on en fera peut-être quelque chose. D'un peu différent. Bref.

Ce projet étant donc de base très visuel, il se trouve que j'ai une flopée d'images qui l'accompagnent, réalisées par différentes artistes suite à des commissions, des dédicaces, des cadeaux de coupines, bref. Je vous montre ça la prochaine fois.

Et VOILÀ, j'ai raconté des trucs sur mon blog, youhou !

Welcome to the Cajun Zone

2 mars 2017

Aujourd'hui, je soutenais Orpheelin dans la tâche pénible de dessiner une planche compliquée. Aussi, après avoir cherché un sujet à illustrer, j'ai jeté mon dévolu sur une chanson cajun.

Si on ne la connait pas, on ne comprend rien à la BD. Et si on la connait, on comprend rien à la chanson, c'est ça qui est bien avec ce thème.
 (Autant dire que je ne referai pas souvent un tel élan de solidarité : même en dessinant mal et en recyclant non-stop les même images, ça bouffe un temps fou.)

Cliquez sur les images pour les voir en grand

https://i58.servimg.com/u/f58/12/03/39/39/chanso10.jpg


https://i58.servimg.com/u/f58/12/03/39/39/chanso12.jpg


https://i58.servimg.com/u/f58/12/03/39/39/chanso11.jpg

 

Le webcomic est arrivé

8 févr. 2017

Eh oui, après 2 reports pour des causes assez horribles (et ceci est bien du 1er degré), le voici enfin pour déverser sur 2017 plus de joie et d'amour qu'en 2016 :

http://fullshojocontact.blogspot.fr/

Tous les mercredis, une nouvelle page !

Pour voir des bonus et tout, rejoignez la page facebook : https://www.facebook.com/fullshojocontact/

Et la page twitter pour les gens qui trouvent que facebook c'est trop has been, José : https://twitter.com/FullShojoBD